carillon d’anvers

Voici l’enregistrement le plus fou, le plus difficile et le plus ardu qu’il m’ait été donné à faire de ma petite carrière de preneuse de sons belges…Le carillon d’anvers!!! alors, je vous explique : un carillon c’est un clavier de cloches étalées des basses aux aigues tout en hauteur.Les basses font chacune la taille de deux hommes.Pour y parvenir il faut grimper un étroit escalier en colimaçon de …400 marches! (et ce, avec plusieurs valises de matos, on s’entend).Le musicien s’installe dans une petite cabine, commence à tirer les manettes et puis on comprend réellement, à ce moment là, ce que veut dire l’expression « se faire sonner les cloches ». J’ai bien cru faire une crise cardiaque à ce moment. Le petit détail qui tue : c’était fin du mois de février, en Belgique. Vous imaginez? En haut d’une tour balayée par les vents, le froid avec des micros à installer, escalader des échelles…Bref, je laisse ce souvenir inoubliable à vos oreilles… sorry que la qualité de transmission ne soit pas celle voulue, ici présent, sur ce support..

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s